Rencontre avec Marion Brunet vu par les lycéens de Ruffié

Un rapide sondage auprès des élèves leur demandant un verbe, un adjectif, une impression sur la rencontre du 4 février à la bibliothèque de prêt de Limoux a donné une jolie synthèse de ces rencontres. Les lycéens sont en classe de seconde, 40 élèves de différentes classes qui ont choisi d’entrer dans la lecture des quatre romans dans le cadre de l’enseignement d’exploration « littérature et société ».

MBRUNET Échanger est le verbe le plus souvent cité par ce groupe
Les élèves précisent qu’ils ont été agréablement surpris de la volonté de Marion de partager :  c’était un moment d’écoute et d’échange car elle nous a aussi posé des questions ; elle était intéressée par nous  ;  elle voulait autant en apprendre sur nous que nous sur elle nous avons pu nous aussi parler de nos ressentis et nos goûts.
L’intérêt que Manon leur a manifesté autant dans  l’approfondissement des réponses à nos questions la sincérité  de ses propos que dans l’attention portée à nos idées, les a tous beaucoup touchés.
Le système des questions-réponses interactif  a favorisé ce moment de partage d’après certains d’entre eux. Communiquer, poser des questions, répondre, argumenter  avec un écrivain est rare pour un adolescent, d’habitude, c’est quelque chose de plus réservé aux adultes.

MBRUNET2 Joviale, sympathique, voyageuse, sourianteadolescente, spontanée, de bonne humeur, agréable et  simple  reviennent régulièrement pour décrire Marion qu’ils ont sentie très accessible et très proche d’eux. Cette bienveillance les a immédiatement mis en confiance. Sa vivacité, son attention et son aisance ont été soulignées pour expliquer en quoi cette rencontre leur a semblé animée.

Parmi les sujets abordés lors de cette rencontre, le métier d’écrivain est classiquement un de ceux qui a le plus marqué les élèves : La vie d’auteur et ses difficultés; Être auteur est un travail long et parfois décevant mais écrire est un vrai plaisir; Dans son histoire, elle invente tout, sans prendre les faits qu’elle a vécus : elle aime la fiction  même s’il y a  beaucoup d’elle dans Frangine car elle a gardé un lien entre elle et son adolescence; Le point de vue qu’elle accorde au monde
Cependant, le lien entre écriture et lecture a suscité beaucoup de réactions : Elle fait en sorte que le lecteur se crée son propre message à la fin de ses livres; Chaque œuvre change en fonction de notre maturité; il est bon de pouvoir prendre du recul pour être écrivain mais aussi lecteur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s