Les lectures : c’est parti !

Depuis le début de la semaine, la lectrice Valérie Schlée, met une voix sur les quatre romans sélectionnés.
En une vingtaine de minutes, elle lit des extraits des romans en franchissant, à l’improviste, les portes des salles de cours. A chaque fois c’est le même rituel :
le silence qui accompagne toujours l’entrée d’une inconnue dans un cours.
L’interrogation quand elle dit « je viens vous lire des textes ».
L’attention ensuite.
Le temps se suspend.
Le silence qui marque la fin des lectures.
Les échanges viennent naturellement.

Le prix est lancé, les romans sont dans les CDI et les bibliothèques.
Les adolescents peuvent entrer dans la lecture.

Publicités

Lectures à haute voix avec Valérie Schlée

Valérie Schlée a rendez-vous tous les ans avec le Prix d’un livre à l’Aude. Elle entre par surprise dans les classes des établissements scolaires et propose un extrait de chaque roman  en lecture à haute voix.

DSC_0007Impromptues, ces lectures laissent les adolescents songeurs et affamés. Il est désormais certain qu’ils se dirigent à la fin du cours vers le CDI où la sélection les attend sur les présentoirs.

En 2012 nous avons souhaité nous poser un peu.Des dix  minutes d’intervention du mois d’octobre, Valérie a gardé les mots mais durant deux semaines elle a donné du temps à la voix, aux textes.

Episode 1 le 24 janvier à Rieux Minervois, collège Pierre et Marie Curie, CDI :

Assises côte à côte, documentaliste et lectrices attendent un groupe d’élèves de 3ème. Les premiers échanges avec Valérie se font alors que le groupe s’avance. Ce qu’il va se passer, ils n’en savent rien mais ils se prêtent aux indications de la lectrice, élargissant le groupe jusqu’à former un cercle.

Il ne s’agit pas d’un cours, il ne s’agit pas d’un discours. Les mots viennent et se répandent, s’accrochent.

Voici ce qu’il en reste :
DSC_0017Timidité – exercices – chuchotements  – prendre sa place dans l’espace – extraits – les pieds accrochés dans le sol – prise d’air – lecture avec un souffle – phrases enchainées – accélération – découpage – exagération – casser les syllabes – colère – trouver sa voix – jeu –  ping-pong – phrases qui se répondent – chuchoter à l’autre – à deux –  emplissement – fortissimo – cacophonie – rapidité – regards – écoute de l’autre – relecture – mise en bouche des mots – prendre son temps – ponctuation – imaginaire – respiration.

Transmettre le sens du texte.

Les silences, dit Valérie, au milieu de la lecture ne sont pas graves.

La peur ?

L’apprivoiser : courir sur place et lire son bout de texte.

Episode 2, Castelnaudary, collège Blaise d’AuriolDSC_0014

Une quinzaine d’adolescents entrent dans le CDI du collège avec envie. Il fait soleil dehors mais le souffle est à l’intérieur.

Attentifs, les mains se positionnent sur les livres, attendant le moment où il faudra se lever, s’avancer et, au milieu du cercle, lire à haute voix son choix.

Plus tard, quelques-uns viendront enregistrer ces extraits avec leur documentaliste.

Episode 3, Lycée Saint Stanislas à Carcassonne

Etre lecteur c’est savoir dire. Une poignée d’élèves attendait Valerie. Contrairement aux autres séances, tout le monde est resté sur sa chaise, attablé, bavardant.

Les lectures choisies ont été commentées, le plaisir de lire a été dit, la littérature aimée des adolescents s’est peu à peu découverte.

DSC_0004

Episode 4, collège de la Nadière à Port la Nouvelle :

2 classes, de temps.

Les premiers se sont laissés guider par Valerie pour une mise en voix, les seconds ont posé des questions parce que « lectrice, est-ce un vrai métier? ».

Episode 5, collège Grazailles à Carcassonne

Episode 6, collège le Bastion à Carcassonne

DSC_0016Episode 6, collège Delteil à Limoux

30 élèves. Lecture de la Ballade de Sean Hopper.
extraits choisis par les élèves :  l’abattoir p. 15-16-17 et  p.59 à 63 sur l’accident.

Dans un deuxième temps les élèves ont interrogé Valérie sur son métier. le métier d’écrivain, l’écriture. Florilège de questions : Qui? Quoi? Vous a donné l’envie d’écrire ? Aimiez-vous lire enfant ? Que lisiez-vous ? Quand écrivez-vous ? Est-ce-un plaisir ou une douleur ? Comment devient-on lectrice ?

Deux autres séances,  avec une vingtaine d’élèves, étaient prévues sur une nouvelle écriture, une nouvelle fin aux romans et sur un travail de mise en voix des textes de façon à les présenter à l’autre classe de 3ème qui participe à d’un Livre à l’Aude.

Ce qui s’est passé une fois Valérie partie….
En classe, une discussion a été animée et argumentée sur le métier d’écrivain, leur ressenti, transmission d’une passion, …, sur le gout de la lecture, ce qu’amène la lecture, …

Impression des élèves: contents d’avoir échangé, admiratifs (et même surpris !) devant une telle passion.

Episode 7, collège Bieules à Couiza