Visio avec Marie-Aude Murail, le 19 mars

Nous avons invité Marie-Aude Murail.

L’auteur de « 300 façons de dire je t’aime », ne pouvait pas venir vous rencontrer en terre audoise. Alors elle nous a proposé de faire cette rencontre par visio conférence. Vous le savez : nous sommes des lecteurs, des rêveurs et une telle organisation technique ne pouvait pas nous effrayer car nous n’en connaissions rien. Nous avons accepté et 3 lycées de Carcassonne, en toute confiance, ont accepté.

Voilà où nous en étions avant de voir la date du 19 mars se rapprocher. Il nous a fallu comprendre le processus et peut-être si nous vous avions demandé conseil, l’affaire aurait été vite réglée. Nous n’avons pas lâché parce que nous savions que cette rencontre serait un joli moment et que vous l’attendiez. Nous avons fait des essais, des essais et d’autres essais…

Ce 19 mars 3 points de visio ont été installé : lycée Charles Cros, lycée Charlemagne et lycée Jules Fil. L’heure du rendez-vous, 14h, approchait et personne n’osait dire le doute.

A 14h, Marie-Aude Murail est apparu sur les 3 écrans. Elle n’a pu voir tout le monde mais tout le monde l’a entendu. A tour de rôle les lycéens ont posé leurs questions et la rencontre s’acheva après une heure sans que personne ne puisse dire combien elle avait duré car de l’ennui il n’y en a pas eu.

Voici quelques phrases que l’on a retenu de ces échanges d’une vérité si claire que l’émotion pouvait être grande chez certains.

Quand on a une ambition artistique, il faut savoir se protéger. A 17 ans je sentais qu’il me fallait écrire mais je n’osais pas le dire, je préférais dire que je voulais être professeur de français, cela était plus rassurant pour mon entourage.

Mon auteur à moi c’est Dickens !

Elle montre à sa webcam, un magnet acheté la veille à Londres alors qu’elle visite la maison Dickens.

J’ai fais une pause pour écrire un livre pour adulte, il fallait que je le fasse. Mais je viens de retrouver mon pays : la littérature jeunesse.

Les élèves ont eu envie de parler de théâtre, ils en font, ils aiment et les questions se succèdent auxquelles Marie-Aude Murail répond avec toujours autant de simplicité.

J’ai pris beaucoup de plaisir à écrire ce livre.

J’aime Lorenzaccio et Phèdre, ce sont mes pièces de jeune fille, aujourd’hui j’aime les pièces de Feydeau et langue de Marivaux.

Je vais moins au théâtre que je n’en lis.

Je ne suis pas un des personnages. Je ne me suis pas identifiée à l’un des adolescents. J’ai l’âge d’être le professeur et ça tombe bien car j’aime transmettre.

Dans ce trio amoureux, oui j’ai pensé à « Jules et Jim », mais j’ai surtout pensé à « César et Rosalie ».

Elle refusera de proposer un casting si son film devait se faire mais elle lance le défi aux élèves :

Envoyez-moi vos idées de casting, j’étudierai vos propositions avec beaucoup d’attention.

Nous ne pourrions pas tout noter. Il y a des paroles qui doivent rester entre elle et eux. C’était leur moment, on s’est invité et nous en étions ravis.

Progressivement chaque lycée s’est déconnecté pour remercier Marie-Aude Murail.

Pour ceux qui hésitent encore à se plonger dans cette histoire d’amour, d’amour du théâtre, on vous l’écris : allez-y vite !

Publicités

3000 façon de dire je t’aime

Murail3000 façons de dire je t’aime de Marie-Aude Murail, Ecole des loisirs, 266p., août 2013, 16€

Chloé, Bastien et Neville ont eu en cinquième une professeure de français qui n’aimait que les livres qui finissent mal. Un soir, elle les a emmenés pour la première fois au théâtre voir une représentation de Dom Juan de Molière. Cette soirée a changé leur vie. C’est décidé, ils seront comédiens ! Six ans plus tard, leur désir de monter sur scène est intact et ils se retrouvent au conservatoire d’art dramatique de leur ville.
Le professeur le plus réputé, monsieur Jeanson, les prend tous les trois dans son cours. Comment le théâtre va-t-il lier pour toujours la jolie jeune première, le valet de comédie et le héros romantique que Jeanson a su voir en eux ?